Proposition aux écoles

 En 10 ans, la notoriété et l'image de la pédagogie Steiner-Waldorf se sont considérablement accrues et améliorées dans le paysage éducatif français. La pédagogie est reconnue comme une pédagogie de qualité, innovante, aux côtés des autres pédagogies actives, alternatives, qui ont fait leurs preuves.

 Cependant, ces pédagogies actives, du public comme du privé, et en particulier la nôtre, n'ont pas encore la place et le statut qu'elles méritent dans notre système éducatif. En vérité, la situation des écoles reste fragile. Il demeure difficile pour elles de se développer, de se faire mieux connaître auprès des parents en général, et de rayonner vers tous les enfants qui pourraient en bénéficier.

 C'est pourquoi, la Fédération et l'Apaps cherchent à créer des liens ou des alliances avec les différents acteurs de l'Education, en France comme au niveau européen, et à engager des actions communes. A terme, ceci pourrait déboucher sur une reconnaissance et un financement pérennes des pédagogies alternatives, ce qui faciliterait grandement les objectifs décrits.

 Pour que cette démarche porte pleinement ses fruits, il est nécessaire aussi qu'elle se déploie aux niveaux local et régional.

 Localement, parents et professeurs font déjà un travail exceptionnel de visibilité : JPO, contacts avec les élus, les médias, parfois spectacles, conférences ouvertes sur l'extérieur.

 Cependant, toutes ces actions sont généralement menées seules, et pourraient gagner en force, en attrait, en ampleur, si elles étaient menées conjointement avec d'autres mouvements pédagogiques, avec d'autres écoles locales. Le public attiré serait plus nombreux, plus diversifié, la portée dans l'opinion publique plus grande.

De plus, la connaissance entre écoles locales et la coopération entre elles s'en trouveraient renforcée. «  L’union fait la force  », dit on !

Aucune ne paraîtrait plus aussi marginale,  ensemble elles témoigneraient d'une  réalité vivante et les problématiques communes pourraient être mieux défendues.

 Un bon exemple en a été le colloque de Chambéry. Un autre, à l'étranger, effe Autriche.

 Pour toutes ces raisons, la Fédération et l'Apaps proposent aux écoles d'organiser localement, par exemple au printemps prochain, à l'occasion de leurs JPO, une manifestation  avec les autres  écoles actives, publiques ou privées, de leur environnement.

Ce peut être l'organisation de JPO le même jour si possible, ou par exemple dans l’espace d’un mois, avec, à cette occasion, une manifestation commune comme un spectacle, une conférence, ou tout ce qui semblera propice au projet.

 La Fédération et l'Apaps apporteront tout leur soutien aux professeurs et aux parents pour mieux préparer, lancer et  organiser un tel événement.